Le Parlement Européen adopte un texte sur la neutralité du net

Bonjour à tous,

Hier, une grande et bonne nouvelle nous est parvenue du Parlement Européen. Ils ont voté un rapport qui inscrirait dans la loi européenne la neutralité du net.

Le texte de base était pour mettre à bas la neutralité du net pour pouvoir favoriser des « services spécialisés ». Comprenez par là, que votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) aurait pu vous faire payer par protocoles ou autres. Je vous invite à relire mon article précédent sur le sujet.

Heureusement, nos eurodéputés ont refusé ce texte et en ont proposé un qui va à l’encontre.
La définition qu’ils ont donné est la suivante : « neutralité du réseau », le principe selon lequel l’ensemble du trafic internet est traité de façon égale, sans discrimination, limitation ni interférence, indépendamment de l’expéditeur, du destinataire, du type, du contenu, de l’appareil, du service ou de l’application;.
Nous pouvons voir qu’ils y ont donc inclus l’internet fixe et mobile.

Maintenant, ce texte doit être ratifié par le Conseil de l’Europe, organe composé des chefs d’Etats de l’Union Européenne.
Le problème est que le Conseil est défavorable à ce texte, sous la pression des lobbys, la France en tête.
En effet, les FAI veulent la mise en place de services spécialisés (TVIP par exemple) afin de dégager des profits supplémentaires, en passant des accords avec des plateformes d’un coté et en faisant plus cher au consommateur de l’autre. Les Etats, eux aussi ont à y gagner. Si les FAI dégagent une plus grande marge, ils pourront être plus taxés et, soit disant, pourront investir plus dans les réseaux.

Le problème est que nos gouvernements réfléchissent plus comme une entreprise que comme un état. Peu importe que le citoyen y perde énormément.
Donc, si nous voulons que ce texte ait une chance de passer, il faut que les citoyens de l’UE fassent pression sur leur gouvernement respectif afin de leur faire changer d’avis.

Les dernières mauvaises nouvelles pour Internet

Dernièrement, il y a eu deux (très) mauvaises nouvelles pour l’Internet tel que nous le connaissons.

La première est que l’Europe vote dans moins de deux jours pour ou contre un texte qui, s’il est adopté, mettra un terme à la neutralité du Net.
La deuxième est que le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) pourrait remplacer l’Hadopi et avoir comme fonction de réguler le Net « français ».

Revenons sur la première nouvelle.


Pourquoi est-ce une mauvaise nouvelle ? Je vois plusieurs raisons.
La première est que votre Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) pourra, s’il le décide, réduire votre débit vers un site afin de favoriser un autre avec qui il a passé des accord commerciaux. Prenons un exemple : Orange. Orange détient une partie de Dailymotion. Aussi, il pourrait très bien brider Youtube et booster Dailymotion afin d’encourager ses utilisateurs de passer du premier au second.
Tous les utilisateurs de Free se souviennent du différent entre ce FAI et Cogent (transitaire de Youtube). Il en a résulté qu’il était impossible de regarder une vidéo sur Youtube lorsqu’on était un abonné Free. Cette action de la part de Free, qui bloquait délibérément Youtube, lui a valut des soucis de la part de l’ARCEP. Si l’Europe vote le texte, Free pourra très bien recommencer son petit jeu sans rien avoir à craindre.

La deuxième raison est qu’on pourra avoir des forfaits « internet » à la carte. Ainsi, vous payerez, par exemple 30€/mois pour avoir accès à vos mails par le site de votre FAI. Vous voulez avoir Facebook en plus ? Pas de problème, ça serait 10€ de plus. Vous souhaitez accéder à un site qui finit en .com ? Comptez 5€ de plus. Vous souhaitez avoir un protocole SMTP, IPOP, IMAP (le protocole des mails quand on les reçois par un client mail comme Outlook ou thunderbird par exemple) ? Ok, mais rajoutez 15€. Et ainsi de suite. Alors bien sur, les prix que j’ai donné sont totalement imaginatif, mais à quoi allons nous arriver au final ? A un internet à bas prix pour les personnes qui n’ont pas les moyens de payer. Ils auront au mieux accès au web et un internet hors de prix pour les personnes qui pourront se l’offrir.

Actuellement le Net est l’outil le plus démocratique qu’il soit puisque pour le prix d’un abonnement vous pouvez accéder à la culture (musées en ligne par exemple), au savoir (Wikipédia, Actu Science, etc), aux nouvelles du monde entier, etc. Mais cet outil risque d’être cassé par cette loi.

Passons maintenant à la seconde nouvelle.


Le CSA risque d’avoir la régulation du net français dans ses attributs. En quoi est ce une mauvaise nouvelle ?
Le CSA est connu pour ses positions pour le filtrage du net, sans forcément passé par un juge. Tous les experts s’accordent à dire que le filtrage est quelque chose d’inefficace et dangereux. c’est inefficace car dès qu’on a quelques connaissances en informatique, il est facile de l’outrepasser. Et dangereux, car ça conduit dans 99% des cas à un sur-blocage. C’est-à-dire que des sites qui n’ont pas de rapport avec la cible initiale se retrouvent bloqués eux aussi.

Le CSA est également connu pour promouvoir la culture française sur nos écrans de télé. L’idée est bien sur le papier mais dans la réalité ça nous amène à avoir des merdes françaises à l’écran car il faut un pourcentage d’émissions françaises par rapport aux émissions étrangères.
Ca me ferait « rire » qu’on doive regarder 30min de « plus belle la vie » après avoir regarder deux épisodes de votre série étrangère préférée.
Et puis très honnêtement, je n’ai pas spécialement envie d’avoir des -10, -12, -16, -18 sur les vidéos que je regarde sur internet.

En résumé, l’Europe veut mettre fin à la neutralité du Net pour des raisons financières et la France veut donner au CSA le pouvoir de réguler le Net français. Si avec tout ça, Internet tel qu’on le connait, fonctionne toujours dans 15 ans, c’est un miracle.

Likes(1)Dislikes(0)

Comment notre président voit le numérique

Ce matin en lisant les news je suis tombé sur un titre du point qui faisait plaisir : François Hollande : « Il faut un vrai ministère du Numérique en France ».
Je me suis dis que c’était une bonne nouvelle en période de remaniement ministériel. Au cas où, il y en aurait qui vivent dans une grotte, on est en plein remaniement ministériel, ça tourne 24/24 sur les chaines infos. :D
J’ai donc lu l’article et là j’ai eu envie de pleurer.

Une personne (un journaliste ?) a demandé s’il y a besoin d’un ministère du Numérique, ce à quoi notre président a répondu : « Oui, il faut un vrai ministère du Numérique. En tout cas, il faut que la jeunesse soit représentée. »
Qu’est ce que nous apprend cette déclaration ? Tout d’abord, un vrai ministère du Numérique pourrait voir le jour. Je tempère tout de suite vos ardeurs, il avait dit pareil durant sa campagne et nous avons eu un sous ministère rattaché à celui de la Culture. Mais surtout que notre président voit le numérique comme un truc de jeunes.

Tout d’abord, qu’il se rassure, les jeunes sont « représentés » puisqu’il y a régulièrement un ministère de la jeunesse et des sports. Ensuite, non Monsieur le Président, le numérique n’est pas qu’un truc de jeunes. C’est un secteur qui emploie des personnes de tout age (ou alors mon collègue qui est parti à la retraite, il y a un peu plus de deux ans a bien arnaqué son monde).
De plus, c’est un secteur qui innove et qui prend une place de plus en plus importante dans la vie des français mais aussi du reste du monde.

Alors oui Monsieur le Président, il nous faut un vrai ministère dédié au Numérique et non pas un sous ministère pour dire qu’on en a un. Et ce ministère doit avoir à sa tête une personne qui connait et comprend le numérique et ses enjeux futurs.

Sur ce, je vous laisse je vais prévenir mon grand père qu’il doit arrêter de se servir d’un truc de jeunes. :)

Likes(0)Dislikes(0)

Orange travaille avec la DGSE et le GCHQ

Hier, Le Monde a publié un article, repris par Numérama, qui parle du partenariat entre Orange, la DGSE et son homologue britannique le GCHQ.
Je vous invite à le lire, car il est intéressant.
On y apprend qu’Orange a des services qui travaillent sur comment casser les solutions de cryptage grand public et que certains de ses agents travaillent sur des données secret défense sans demande de la justice.

Si on revient sur l’article que j’avais écris sur le gouvernement qui veut que les e-mails soient chiffrés par les FAI, ça fait juste rire (jaune).

Avec cette déclaration du Monde, on voit bien à quelle point cette idée est juste de la poudre aux yeux. Comment pourrions nous faire confiance à Orange pour chiffrer nos mails quant on sait qu’ils ont des servies pour casser les chiffrement ? Sans compter les autres problèmes que j’avais déjà listé.

Donc en résumé, nos politiques donnent un accès direct à nos informations aux services secrets d’un autre pays (qui fait partie du système Echelon). Ca ne leur posent aucun problème. Par contre, ils râlent quand ils apprennent qu’eux aussi sont écoutés.

Likes(0)Dislikes(0)

Apparition des boutons Like et Dislike

Bonjour à tous,

Juste un petit mot au sujet des boutons like et dislike qui sont apparus sur le site. Je tiens à vous rassurer, il ne s’agit pas de boutons Facebook.

L’objectif de ces boutons est juste de nous permettre, à TatSou et à moi, de savoir quels genres d’articles vous aimez et ceux que vous aimez moins. Ça nous permet d’avoir un retour simple.
Je ne vous dis pas qu’on arrêtera d’écrire sur un genre d’article juste par qu’il a eu des dislikes, mais ça nous permet de mieux comprendre, ce que vous attendez.

Donc, n’hésitez pas à vous en servir.

Bon week-end à tous.

Likes(0)Dislikes(0)