Minetest, un clone de MineCraft

Et paf, me voici de retour pour un nouvel article sur… un jeu vidéo ! Oui je sais, je vous entends déjà râler d’ici mais que voulez-vous, je suis dans ma période « jeux indé ». Mais comme je suis magnanime, je vous laisse quelques secondes pour quitter cette page.

Encore là ? Sûr ? Alors c’est parti !

Vous connaissez le phénomène MineCraft ? Oui forcément, tout le monde connait MineCraft… pas toi au fond ?… Mais d’où tu sors ? Et tu faisais quoi ces 5 dernières années ? Bon allez, je suis sympa, je t’explique :

Minecraft est un jeu vidéo indépendant de type bac à sable. C’est-à-dire que les constructions sont complètement libre. Il a été développé par le Suédois Markus Persson, plus connu sous le pseudonyme de Notch. Le jeu est développé en Java ce qui lui permet d’être disponible sur à peu près tous les supports.

Le gameplay plonge le joueur dans un monde créé dynamiquement (génération aléatoire), composé de blocs de différents matériaux représentant de la terre, du sable, de la pierre, de l’eau, des arbres, des animaux, etc. Le concept est que le joueur peut modifier ce monde à volonté en y ajoutant ou supprimant des cubes et en tentant de survivre le plus longtemps possible lui permettant ainsi de bâtir des constructions avec une grande liberté, rappelant ainsi les jeux de création Lego. Voici un screenshot pour que ce soit plus parlant :

Screenshot du jeu MineCraft

Mais je n’ai jamais joué à MineCraft ! Cela pour plusieurs raisons :

  • Le concept ne m’attirait pas
  • Un jeu vidéo où il faut ramasser des cubes pour faire des cubes ? Sérieux ? Et vous appelez ça un « jeu vidéo » ? oO
  • Le jeu n’était pas gratuit
  • Je ne souhaitais pas « cracker » un jeu indé (si si promis c’est vrai)

Et puis un jour j’entends parler de :

Directement soutenu par Notch lui-même, Minetest est un clone de MineCraft écrit en C++ et distribuer gratuitement. Dès ce moment, j’entrevois la possibilité de pouvoir enfin tester un MineCraft-like et ainsi prouver au monde entier à moindre frais que ce genre de jeu n’en est pas un !

Et bien… raté ! Car la vérité c’est que j’ai adoré ce jeu, aussi bien en solo qu’en multi et cela pour plusieurs raisons : Déjà parce que la première approche que l’on a avec le jeu, c’est l’exploration et la découverte du monde qui vient d’être crée. C’est grand, c’est beau (pour des cubes quoi) et ça grouille de recoins. Au bout de quelques minutes, à force de fouiller, on tombe sur des culs-de-sacs. Alors on retire un blocs, puis un autre et ainsi de suite jusqu’à ce frayer un chemin. Sans s’en rendre compte, on vient de rentrer dans la seconde phase du jeu : façonner le monde à son image.

Je pourrais vous parler pendant des heures de l’impression de liberté et de toute puissance que dégage ce jeu mais si vous êtes septique comme moi avant, je ne peux que vous conseiller de le tester (c’est gratuit) ou d’aller faire un tour auprès de la communauté française. Et si vous avez l’occasion de le faire en multi, allez-y ! Vous aurez la satisfaction que chacune de vos créations sera visible par le plus grand nombre :)

Likes(2)Dislikes(0)

Le cron sous Owncloud

Et oui, encore un article sur owncloud (et non, je n’ai pas d’action chez eux :) ).

Je voulais vous parler d’un petit réglage intéressant à connaitre sur owncloud, il s’agit de la réactualisation des informations. Ce réglage est présent dans la partie administration et est global pour tout owncloud (et non par utilisateur).

Par défaut, la réactualisation se fait via l’ajax. En gros, lorsqu’un utilisateur affiche une page, ça lance un appel ajax afin que le serveur réactualise les informations (pour les contacts, calendrier, news, etc).
L’avantage est que pour avoir l’actualisation, il suffit de ré-afficher une page. L’inconvénient, c’est que si vous êtes sur un petit serveur (par exemple raspberry), ça surcharge vite la machine, et la bande passante.

Il existe deux autres options : webcron et cron.
Si j’ai bien compris le webcron permet d’appeler le réactualisation des informations via une requête http. L’avantage est lorsqu’on n’a pas accès au système du serveur pour ajouter un cron. L’inconvénient est qu’il faut s’inscrire à un service tiers qui réalisera cette opération et que la réactualisation des données est périodique.

Le cron permet de lancer de façon automatique la réactualisation des informations, qu’on soit connecté ou non. L’avantage est que c’est le serveur qui gère ça. L’inconvénient est qu’il faut avoir accès au système du serveur et que la réactualisation est périodique.

Pour le webcron et le cron, normalement c’est vous qui choisissez la période. Perso, mes info sont réactualisées tous les quarts d’heures.

Voyons maintenant comment passer en cron.

Premièrement, il faut que se connecter sur la machine sur laquelle est installé owncloud en ssh (via putty par exemple)
Il faut ensuite taper la commande suivante :
crontab -u www-data -e

*/15 * * * * php -f /var/www/owncloud/cron.php

Le /15 signifie que le cron doit tourner toutes les 15 minutes. A vous de changer ce temps s’il ne vous convient pas.

Une fois ça fait, il suffit d’aller dans la partie administration et de choisir Cron :

Cron dans owncloud

Vous pouvez voir qu’à coté du titre, il est notifié si la tache tourne bien et quand elle a tourné pour la dernière fois (en heure GMT, soit en été pour la France heure actuelle – 2 heures).

Et voila, votre owncloud fonctionne en cron. L’intérêt est que vous pouvez avoir vos flux rss rafraichis sans avoir besoin d’aller sur le site. Ce qui est utile quand vous avez une application de lecture de flux rss sur votre téléphone qui est synchro avec votre owncloud.

Likes(0)Dislikes(0)

Zelda Solarus

Bonjour à tous,

Dans la droite lignée de mon dernier post consacré au jeu vidéo Pixel Donjon, je vais vous parler de Zelda Solarus :

Donc en quelques mots, il s’agit d’une aventure de Link réalisée par des fans (pour des fans), le tout avec le look des épisodes de la SuperNes (raaaaah la nostalgie !)

Leurs créations sont disponibles sur plusieurs plateformes parmi lesquels :

  • Windows
  • Linux
  • Mac OS
  • Android
  • et d’autres

L’installation sur Android (celle que j’ai choisi) nécessite toutefois le téléchargement du .apk sur le site et l’activation des « Sources inconnues » sur votre terminal.

En plus de créer des épisodes de très bonnes qualités, le site de Zelda Solarus a la bonne idée de parler de l’ensemble de l’univers de Zelda et de proposer leur moteur à toute la communauté permettant à tous ceux qui le souhaitent de créer leur propre jeu :)

Likes(0)Dislikes(0)

Owncloud 7.0.1 et 7.0.2

Depuis quelques jours, la version 7.0.1 (et la 7.0.2 quasiment en suivant) d’owncloud est sortie.

Tout d’abord, le visuel a changé.
Avant, vous aviez sur le côté gauche de l’écran la liste des applications présentes. Maintenant, il s’agit d’un bloc replié, en haut à gauche, qui se déplie au clique de la souris.
Si ce changement graphique ne semble pas être extraordinaire, il apporte beaucoup … pour les smartphones. En effet, avant il était quasiment impossible de naviguer sur l’owncloud avec son téléphone. Maintenant, la navigation est facile, jolie et agréable. Rien que pour ça, cette maj mérite d’être faite.

En plus, elle corrige le problème de synchronisation entre un smartphone et le calendrier des contacts.

En résumé, j’aime beaucoup cette mise à jour, même si TatSou me dit que la synchro est plus longue chez lui.

Likes(0)Dislikes(0)

Les moteurs de recherche anonyme

C’est derniers temps, j’entends beaucoup parler d’anonymat et surtout des moteurs de recherche qui vous promettent de protéger votre vie privée. J’ai donc décidé de faire un petit tour de table de ceux que je connais :

  • DuckDuckGo dont le siège social est au USA et dont le site semble être hébergé en Irlande
  • Ixquick dont le siège social et l’hébergement sont au Pays-Bas. Il vous proposera des résultats issus de la capitalisation de plusieurs moteurs de recherche connus (Google, Bing, Yahoo…)
  • Startpage qui appartient à la même société que Ixquick mais qui ne vous proposera qu’un retour des résultats de Google (pratique si les autres moteurs ne vous donnent pas satisfaction)

Je vous l’accorde, je n’en connais pas beaucoup mais il est intéressant de voir que malgré le fait de promouvoir l’anonymat sur internet, certains d’entre eux reste basés aux USA. Dans le doute, j’ai choisi Ixquick pour mes recherches, entièrement basé aux Pays-Bas (pays connu pour défendre de la neutralité des réseaux).

Likes(1)Dislikes(0)