Une condamnation injuste et des millions de futurs coupables

MAJ du 11/02/2014 : Bluetouff a publié un article sur son blog au sujet de cette histoire. Je vous conseille d’aller y faire un tour afin de mieux comprendre l’affaire.

MAJ du 10/02/2014 : Je me suis trompé dans mon article sur la condamnation de Bluetouff. Il n’a pas été condamné pour avoir utilisé Google mais pour avoir compris qu’il était dans un système protégé et d’y être resté. Je vous conseille l’article de Maitre Eolas sur le sujet.

Article du 08/02/2014 : Le 5 février 2014, Bluetouff a été condamné à 3 000 euros d’amende pour « maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données » et « vol de documents », d’après le site Numérama.

Ce qui superbe, c’est que Bluetouff a été condamné pour avoir utilisé Google. En effet, ce dernier a accédé au site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) via une recherche Google et a téléchargé les documents qui y étaient présents. Ce qu’il ne savait pas, c’est que l’administrateur du site de l’ANSES avait décidé dans un coin de sa tête que cette partie du site était privée, malgré l’absence d’authentification.

Le problème n’est pas seulement que Bluetouff soit condamné, mais que cette condamnation, si elle est maintenu par la cour de Cassation, fera jurisprudence. Déjà qu’en France, on peut mettre admin/admin comme login/mot de passe sur une interface d’administration d’un serveur. Il faut juste mettre un message d’avertissement pour dire à la personne que si elle entre, elle risque un procès. Maintenant, si cette condamnation est maintenue, si un administrateur marque sur un bout de serviette qu’une page est privée, vous risquez aussi un procès.

Au lieu de réfléchir à sécuriser les serveurs et les applications, en France, on fait des lois et des jurisprudences débiles qui ne sont valables que sur le territoire de la République. En définitif, les étrangers peuvent rentrer et se servir sur nos serveurs « sécurisés », mais nous si on clique sur un lien, Google on est condamné. Bien entendu, pour ceux qui se posent la question, ça marche aussi si vous utilisez Bing, Yahoo, Lycos (on ne sait jamais 🙂 ) ou tous autres moteurs de recherche.

Si vous aussi, vous trouvez cette condamnation injuste et stupide et que vous souhaitez protéger Internet, vous pouvez aider Bluetouff dans son pourvoi en cassation en allant sur cette page.

Likes(0)Dislikes(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *