La #NSA a accès aux serveurs des géants du net

Le Guardian et le WashingtonPost rélèvent aujourd’hui que la NSA a accès aux serveurs, dans l’ordre chronologique, de Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, PalTalk, YouTube, Skype, AOL et Apple. Dropbox devrait bientôt rejoindre le programme.
Ce programme, appelé PRISM, permet à l’agence gouvernementale de pouvoir lire les chats, les mails, les appels, etc. Son coût est de 20M $ par an.
Il a commencé en 2007, sous l’administration Bush et continue depuis.

Cette révélation a été permise grâce à un ancien employé de l’agence de renseignement qui a transmis au WashingtonPost un PowerPoint, classé Top Secret, détaillant le programme PRISM.

Les différents géants du net mis en cause dans le document réfutent la moindre communication avec la NSA sans décision judiciaire pour certains, d’autres disent ne pas avoir créés de portes dérobées pour la NSA, … Concernant la décision de justice, ce n’est pas nécessaire puisque le droit américain permet de surveiller les personnes qui ne sont pas sur le territoire sans décision d’un juge.

Ce genre de document nous rappelle que lorsque nous utilisons des applications d’entreprises états-uniennes, nos données sont soumises au droit états-uniens et que donc elles ne sont pas protégées de l’administration et de ses agences gouvernementales.

Likes(0)Dislikes(0)

Kinect qui flique

Microsoft a déposé un brevet pour un nouveau système de DRM lié à Kinect.

L’objectif de ce DRM serait de compter le nombre de personnes devant la télé et d’empêcher la visualisation du film si le nombre est plus important que ce pour quoi on a payé. o_O

Ce qui est magnifique dans ce genre de DRM, c’est qu’au nom de la « culture » on va nous imposer un niveau de flicage que même les gouvernements n’oseraient pas imposer.
En plus, ce genre de procédé pose beaucoup de questions au niveau respect de la vie privée : Kinect regardera-t-elle tout le temps ou juste lorsqu’on regarde un film loué ? Que va-t-il se passer lorsque que des hackers vont mettre à mal le service et pouvoir regarder chez les gens ? Et puis ce n’est pas comme s’il était possible de mettre une photo juste devant kinect ou même l’orienter vers un mur. Ce service fonctionnera-t-il lorsque la lumière sera éteinte ? Si non, Microsoft a-t-il prévu d’imposer qu’on regarde un film avec la lumière forcément allumée ?

Toutes ces questions n’amènent au final qu’à une seule : Notre vie privée mérite-t-elle d’être sacrifié sur l’autel des bénéfices d’Hororywood ?

Pour avoir un ordre d’idée de ce qui pourrait nous attendre, vous pouvez lire 1984 de Orwell et Fahrenheit 451.
Bien sur, cette liste n’est pas exhaustive et si vous avez des livres, films, ou autres à proposer, je suis preneur.

Likes(0)Dislikes(0)