Free devient le Apple des FAI français

Je tiens à préciser que cet article présente un point de vue personnel.

Je trouve que ces derniers temps Free se la joue à la Apple.
A la base Free était le FAI des geeks, tout comme Apple pour l’informatique. Puis les deux ont voulu se tourner vers le grand public afin d’avoir de nouveaux clients. Jusque là, c’est normal, ce sont des entreprises. Mais ce qui est marrant c’est que les deux entreprises ont joué de la même stratégie de communication. Elles se sont fait passer pour le chevalier blanc qui affronte le grand méchant. Apple combat vigoureusement le monstre Microsoft (ou du moins c’est ce qu’ils disent aux USA) et Free combat les grands méchants que sont Orange, SFR et Bouygues (là pareil, c’est ce qu’ils disent).
Cette similitude se retrouve aussi dans leurs publicités. Les deux ont un style assez épurées (fond blanc, peu d’informations à l’écran), sans un acteur à l’écran ni de voix off.

Free se permet dans sa petite guerre avec Google de gêner les utilisateurs avec le bridage qu’il effectue pour Youtube, le filtrage des publicités provenant de Google et ce sans demander aux utilisateurs. Apple dans son genre se permet aussi ce genre d’activités. Ce dernier se permettrait de filtrer vos mails lorsqu’ils considère que leurs contenus les gêne (voir l’article sur le filtrage des mails comportant des contenus pornographiques).

Apple avait son pdg charismatique, aimé de tous : Steeve Jobs. Free a son équivalent, à la française bien entendu, Xavier Niel.
De même, Apple a ses fan boys qui défendent l’entreprise contre n’importe quelle attaque (justifiée ou non). Free a aussi ses fan boys qui, tout comme ceux d’Apple, vouent un culte à l’entreprise.

Ce sont tous ces détails et d’autres que je dois oublier qui font que je trouve que Free devient le Apple des FAI français. Personnellement, je n’aime pas la stratégie d’Apple et j’ai donc beaucoup de mal aussi avec celle de Free, au point où je vais résilier mes abonnements.

Likes(0)Dislikes(0)

Quelques astuces pour le Nexus4

Cet article concerne surtout le Nexus4 sous Android 4.2 (je n’ai pas testé pour d’autres smartphones sous Android 4.2, ni même sous une autre version d’Android pour le nexus4).

Le screenshot

Ah, le screenshot, le truc à la fois inutile et tellement pratique, sous oublier que ça peut faire une super faille de sécurité. 🙂 Oui bon, il est possible de faire des screenshot facilement avec le Nexus4. Pour ça, il suffit d’appuyer simultanément sur le bouton du son et sur celui qui allume l’écran.
nexus4-screenshot
Le screenshot s’enregistre dans galerie, et une icône en haut de l’écran apparaît pour prévenir qu’un screenshot a été fait.

Le redémarrage en mode sans échec

Il est possible de faire un redémarrage sans échec avec ce smartphone. L’intérêt est que si vous avez une application qui rend votre téléphone instable, ce mode de redémarrage ne lance que l’os et non les applications (à part celles présentes de base). Ce qui vous permet de vérifier que le problème vient bien d’une application et pouvoir la désinstaller.Pour activer ce mode, vous devez faire un appui long sur le bouton d’allumage (présent du côté droit de l’écran), jusqu’à ce qu’apparaît l’écran pour éteindre le téléphone.
Nexus4-Eteindre
La, faite un appui long sur « Eteindre ». L’option de redémarrage sans échec s’affiche.
Nexus4-mode-sans-echec

Ce qui est marrant avec ce mode, c’est que les applications tierces ne sont pas visibles dans la liste des applications, mais elles restent présentes sur le bureau (si vous l’avez mise, bien entendu) et donc utilisables.

Accéder au bootloader

Il est possible facilement d’accéder au bootloader du téléphone. Pour ça, vous devez éteindre le téléphone normalement. Ensuite, au lieu de faire un appui long sur le bouton d’allumage, faites un appui long sur le bouton du volume et d’allumage. Vous arrivez directement dans le mode « bootloader ». Pour vous déplacez à l’intérieur, utilisez les boutons du volume et pour valider votre choix, utilisez le bouton d’allumage.

Chiffrer le téléphone

Cette astuce fonctionne normalement sur tous les mobiles sous Android 4.2. Allez dans les paramètres du téléphone, puis dans « sécurité », cliquez sur « Chiffrer le téléphone ». Le téléphone va vous demander de choisir un code afin de le déchiffrer au démarrage.
Attention : si vous oubliez le code, vous devez faire un reset usine du téléphone et perdre ainsi toutes vos données (ce qui est le but afin de protéger vos données en cas de vol). Si vous avez déjà des données sur le téléphone, elles peuvent devenir inutilisables, comme certaines applications. Par contre, je n’ai pas noté de ralentissement du téléphone (à part au démarrage), ni de perte de batterie suite au chiffrement du téléphone.

Si vous avez d’autres astuces pour ce smartphone ou pour d’autres, je suis preneur.

Likes(0)Dislikes(0)

Cacher son numéro sous Android 4.2.2

L’autre jour, j’ai cherché comment cacher mon numéro sous Android 4.2.2. Comme avant j’avais Android 2 avec une surcouche constructeur, j’ai un peu galéré pour trouver comment faire. En fait, c’est tout simple.

Donc si vous avez Android 4.2.2 sans surcouche constructeur, il suffit de cliquer sur l’icône téléphone.
En bas à droite de l’écran, vous avez les trois carrés qui correspondent au bouton « Menu », cliquez dessus, puis sur « Paramètres ».
paramètres
Là, allez dans la partie « Autres paramètres d’appel » et cliquez sur « Autres paramètres ».
autres_paramètres
Vous allez avoir « Numéro de l’appelant », cliquez dessus.
cacher_numero
Il ne vous reste plus qu’à choisir l’option que vous voulez.

Likes(5)Dislikes(0)

Apple censurerait les emails parlant de pornographie

D’après un article de Next Libération, Apple censurerait les emails qui contiendraient des mots clefs faisant référence à l’univers pornographique.
Pour rappel, la pornographie est quelque chose de légal aux USA, pays d’origine de la firme Apple. Aussi, Apple fait cette censure juste par rapport à ses critiques de ce qui est bien et non pas par rapport à une quelconque base légale.

Si Apple censure réellement les mails, je trouve ça dangereux. Tout d’abord, aucune entreprise ne doit se prendre pour un juge et décidé de laisser passer ou non un email. De plus, ici le filtrage se ferait sur des mots clefs ce qui bien entendu entraine un risque de sur-blocage. Par exemple, un des termes serait « barely legal », ce qui signifie « à peine majeur ». Bien sur, cette expression peut être en rapport avec un choix pornographique, mais ça peut être utilisé dans d’autres cas comme le relève l’article : Par exemple, la phrase «all my children are barely legal teens — why would I want to let them drive by themselves ?» («Tous mes enfants sont à peine majeurs – pourquoi les laisserais-je conduire seuls ?») n’est jamais arrivée. Dans ce cas, nous voyons le risque de sur-blocage.

Qu’Apple faisse comme Google et lise automatiquement les mails (déjà je n’apprécie pas trop mais bon) afin d’essayer de trouver des mots clefs afin de faire un traitement spécifique dans le cadre de la pédo-pornographie pourquoi pas ? Bien que le mec qui envoie un mail traitant de pédo-pornographie depuis une boite email Apple ou Google est très con, à mon avis. Mais là, c’est clairement une atteinte à la vie privée et au secret de la correspondance.

Que ce soit Apple, mais aussi Google, se permettront de faire ce qu’il leur plaît tant que nous accepterons en utilisant leur service.

Likes(0)Dislikes(0)