Robot aspirateur Neato XV Signature

Bonjour,

Ca fait quelques temps que je n’avais pas écrit sur ce blog. Et oui, la routine prend vite le pas et il est difficile de trouver du temps.
Aujourd’hui, je vais vous faire un petit article sur les robots aspirateurs et plus précisément le Neato XV signature que j’ai pu tester.

Tout d’abord, il est possible de programmer pour chaque jour de la semaine si on veut que le robot passe et si oui à partir de quelle heure.
Lorsqu’il se lance, il commence par faire le tour de la pièce, en aspirant en même temps, ou si elle est trop grande la découpe en plusieurs parties. Il fait des tours de la zone en allant de l’extérieur vers l’intérieur et dès qu’il trouve un obstacle l’évite. L’intérêt de cette façon de faire est qu’il ne fait pas de déplacement aléatoire. Ça permet d’avoir des déplacements plus efficaces et surtout être sûr qu’il passera partout. L’inconvénient est que si vous êtes dans la pièce et que le robot vous évite, il ne repassera pas par cet endroit. Il vous a considéré comme un meuble. 🙂

Point sympathique, lorsqu’il est à court de batterie, il note son emplacement et retourne à sa base par le chemin le plus court et non pas par là où il est passé pour nettoyer. Une fois chargé, il retourne là où il s’était arrêté dans son nettoyage et reprend son travail.

L’avant du robot est plat afin de lui permettre d’aller au plus près des coins et des plinthes, ce qui lui permet d’être plus efficace qu’un robot rond.

Avec le robot, il est fourni une bande magnétique, découpable, qui permet d’empêcher au robot de passer là où elle se trouve. Sa forme lui permet d’être glissée sous une barre de seuil pour lui bloquer l’accès à une pièce.

Point négatif, le bruit ! Lorsqu’il se lance, il fait autant de bruit (voir un peu plus) qu’un aspirateur classique et il est plus lent qu’un humain. Ce qui fait que le bruit dure plus longtemps.
Il n’aime pas les câbles, les tapis avec des franges et les espaces qui font sa largeur. Pour les deux premiers, il se prend dedans et reste bloqué. Pour le dernier, il avance mais n’arrive pas à sortir car il cherche à faire demi-tour et reste bloqué.
Concernant les câbles ou les franges de tapis, lorsqu’il sent une résistance dans la brosse, il s’arrête au lieu de forcer, ce qui fait qu’il est très facile de le débloquer. On n’a pas à démêler des câbles enroulés dans la brosse. On a juste à le soulever et tirer, doucement, sur le câble pour le retirer.

Tous les soirs où le robot fonctionne, il faut penser à vider le bac pour éviter des pertes d’aspiration et donc qu’il force sur le moteur. Ca va vite et ça permet de vérifier qu’il ne tourne pas pour rien.

En résumé, malgré son prix, je trouve que ce robot est un bon investissement qui vous fera gagner pas mal de temps pour l’entretien de la maison. Mais, pour son efficacité et votre tranquillité, je vous le conseille si vous n’êtes pas à la maison lorsqu’il fonctionne, où tout du moins pas dans la pièce où il travaille.

Likes(0)Dislikes(0)

Peut-on être productif avec Android ?

Bonjour à tous,

Cela fait maintenant plusieurs années que j’utilise Android. Principalement sur smartphone mais aussi sur tablette. Or j’ai toujours vu mes appareils Android comme des systèmes de loisirs (vidéos, jeux, livre, BD…) mais jamais comme un outil de travail ! Enfin mis à part pour les mails et les news pour faire ma veille mais ça ne va pas plus loin.

Dernièrement je ne publie pas beaucoup sur ce blog. La raison principale est tout simplement le manque de temps. Je passe beaucoup de temps dans les transports et le reste du temps, soit je travaille, soit j’avance mes projets personnels. Et justement, parlons en de ce temps perdu dans les transports : j’ai fini par me demander si je ne pouvais pas l’optimiser d’une meilleure manière, en reprenant la rédaction des billets de ce blog par exemple ?

Lire la suite

Likes(2)Dislikes(0)

Archos Gamepad 2

Bonjour à tous,

Il y a quelques temps maintenant, Archos sortait la version 2 de sa tablette gaming : la Gamepad. Il s’agit d’une tablette Android au design de PSP. Et comme j’ai eu la chance d’en recevoir une à Noël (2014 si ma mémoire est bonne), il était tant que j’en fasse un petit retour.

Lire la suite

Likes(0)Dislikes(0)

Une camera sportive bien pour pas chère

Bonjour à tous,

Je voulais vous présenter aujourd’hui une petite caméra sportive (appelée aussi action Cam) : la Yi de Xiaomi.

Pour la petite histoire, Xiaomi est une entreprise chinoise très connue dans leur marché intérieur et qui est de plus en plus présente à l’international, un peu comme Huawei.
Ils sont connus pour faire des bons produits à des prix très intéressant.

Revenons à notre petite caméra.
Je ne vais pas tout vous décrire (parce que je ne m’en rappelle pas 🙂 ), mais en gros :
Elle intègre un capteur Sony CMOS 16Mpx avec angle de 155°.
Elle filme en full HD 1080p à 60FPS max et peut aussi faire les modes suivants : 1080p 30FPS, 720p 120FPS et 480p 240FPS.
Elle possède les modes suivants pour la photo : simple shot, Self-Timer, Time-lapse et prise de vue en rafale.
La vidéo permet également de faire un time-lapse.
Elle n’a pas d’écran mais peut se lier au téléphone (sous android et iphone) via une application dédiée via le wifi (qu’elle émet) ou bluetooth. On peut ainsi faire les réglages de la caméra via le téléphone.
La batterie tient environ 1 heure et se change facilement.

Elle démarre et est prête en 5s environ (faut pas la démarrer au dernier moment 🙂 ) et met un peu moins d’1s à filmer lorsqu’on appuie sur le bouton.

Voici un exemple de vidéo :

De base, elle coûte une soixante d’euro. Mais pour ce prix là, vous n’aurez que la caméra avec une batterie.
Il existe une multitude d’accessoires comme : un protège objectif, batterie supplémentaire, chargeur de batterie double face, chargeur pour la voiture, accessoires pour fixer sur le vélo, moto, casque, etc, perche pour filmer, caisson étanche, une carte SD 32Go Kingston et même un drone. J’en oublie surement, il y en a beaucoup.
Si vous prenez tous les accessoires (dont le drone) et la caméra vous en aurez pour 400$. Sans le drone, vous enlevez 265$ ce qui vous donne environ 145$.

Perso, je m’en suis acheté une avec tous les accessoires, mais pas le drone, et j’en ai eu pour un peu moins de 150€ + 24€ de frais de douanes (c’était la surprise ça). Je l’ai prise sur le site Geekbuying qui propose des packs modulables (vous déselectionnez les accessoires que vous ne voulez pas).
Le site est très rapide (achetée le mercredi, reçu le lundi suivant).

Voila, donc si vous voulez filmer vos vacances sportives ou non pour pas chère, je vous la conseille.

Likes(0)Dislikes(0)

La montre Moto 360

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous parler de la montre connectée Moto 360, fabriquée par Motorola.

Cette montre tourne sous Android Wear. Pour rappel, Android Wear est un « OS » (système d’exploitation) qui nécessite que l’utilisateur possède un smartphone sous Android (minimum Android 4) et qu’il y installe l’application Android Wear.
Cette application permet de synchroniser le téléphone et la montre.

Point négatif : l’application.
Elle prend rapidement de la place sur la RAM. Au minimum 30Mo, mais ça peut vite monter :

RAM prise par Android Wear

RAM prise par Android Wear

Aussi, ce n’est pas sur que les smartphones premiers prix ou anciens puissent faire tourner cette application en plus, sans prendre un sérieux ralentissement.

La montre n’est pas spécialement grosse et son design lui permet de s’adapter assez bien aux poignets fins :
Taille moto 360 sur poignet
Coté poids, elle est aussi légère qu’une montre standard.

Niveau design, je la trouve très sympa. Contrairement aux autres montres connectées qui ne ressemblent pas à grand chose, la moto 360 ressemble tout d’abord à une montre et c’est là sa grande force à mon avis (c’est ce qui fait que j’en ai voulu une). De plus, elle est étanche à 1 mètre de profondeur, pendant 30 min ce qui vous permet de la garder au poignet pendant votre douche ou quand vous faites la vaisselle. Personnellement, je la retire car le bracelet étant en cuir, je ne voudrais pas le détruire bêtement.

Motorola a également pensé au design de la montre lorsqu’on la recharge.
Elle se recharge par induction, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de branchement sur la montre pour la recharger, mais que le contact avec sa borne suffit.
La borne est plutôt jolie et discrète :
borne vu de faceborne vu de profil
Le câble de la borne est le même que pour mon smartphone (gamme nexus), ce qui m’évite d’avoir un câble en plus à trimbaler.

Comme le plus souvent on recharge son smartphone la nuit, et donc maintenant sa montre, la moto 360 a un affichage spécialement prévu pour la charge : moto 360 recharge
Moi qui suis très sensible à la lumière quand je dors, la moto 360 ne me dérange pas car la luminosité de l’écran est très faible et les couleurs bien adaptées.

Coté autonomie, ce n’est pas mal. Les premiers jours vous devrez la recharger tous les jours, normal quant on a un nouveau jouet, on joue tout le temps avec ce qui réduit sa batterie. Mais lorsque vous rentrez dans un mode de consommation habituelle, la batterie tient un jour et demi facilement :
Batterie moto 360

Au niveau de l’écran : il rend plutôt bien et je le trouve assez réactif : Ecran veille moto 360

Vous allez me dire que c’est bien beau d’avoir une montre connectée, mais qu’est ce qu’on peut faire avec ?
Dans l’absolu, à la fois beaucoup de chose et rien. Il faut être honnête, la montre connectée est avant tout un joli gadget. Mais lorsqu’on s’y est habitué, ça devient vite utile car c’est une extension du smartphone. Elle affiche vos notifications sms, mails, agenda, … Vous pouvez lire l’intégralité d’un mail sur la montre, le supprimer, le marquer comme lu ou y répondre par la voix si vous le souhaitez. Il en va de même pour les sms, sauf que vous ne pouvez pas les marquer comme lu et apparaitront toujours en non lus sur votre téléphone, ni les supprimer.

La navigation du GPS s’affichera sur la montre, ce qui peut être utile en vélo par exemple. De plus, ce système est bien pensé car l’écran s’éteint pour économiser de la batterie, mais se rallume lors des changements de direction pour vous prévenir. Seul petit bémol : sur certains rond points, votre montre vous montre un schéma qui vous dit de faire les 3/4 du rond point alors qu’il faut en fait aller tout droit.

La montre calcul également le nombre de pas que vous faites par jour, via l’application Fit de Google ou pas de Motorola, pour vous inciter à bouger. Durant les 15 premiers jours, elle analyse vos nombres de pas quotidien afin de fixer un objectif atteignable. Elle peut également prendre votre rythme cardiaque.
Personnellement, j’ai désactivé la synchronisation de l’application Fit avec mon compte Google par soucis de ma vie privée.

J’ai trouvé l’application agenda d’Android Wear trop basique. Elle ne vous donne que les rendez vous de la journée. J’ai donc installé sur mon téléphone une autre application : Agenda Wear, qui a été synchronisée sur la montre. Cette application permet de voir tous mes rendez vous et non pas que ceux de la journée.

Autre point intéressant, vous pouvez mettre votre portable en silencieux directement depuis votre montre, ce qui peut être pratique si vous êtes en réunion et que vous avez oublié de le faire.

Il y a plein d’autres petites astuces qui vous permettent de customiser votre montre et de la rendre vraiment unique : désactiver les notifications sur la montre pour certaines applications, changer le fond d’écran de votre montre, installer des applications, etc.

En résumé, la montre connectée est un gadget en soit, mais qui s’intègre vite à votre quotidien. Et le gros point positif de la moto 360 par rapport aux autres montres est qu’elle a un vrai design de montre et non pas celle d’une de sport mal taillée.

Likes(1)Dislikes(0)